Peux-tu nous en dire un peu plus sur tes origines normandes ?

J’ai grandi en Normandie mais mes parents n’en sont pas originaires.

Quand j’avais 5 ans, en 1987, mes parents ont décidé de venir s’installer en Normandie et évidemment, quand on a 5 ans, on suit ses parents ! J’ai donc vécu jusqu’à mes 20 ans entre Evreux et Conches-en-Ouche, dans le petit village de Ferrières-Haut-Clocher, en ex Haute-Normandie. J’y suis resté de ma maternelle jusqu’à ma classe préparatoire avant de la quitter pour faire une prépa ingénieur.

 

C’est donc tes études qui t’ont poussé à quitter la Normandie ?

J’ai été amené à quitter la Normandie pour faire mon école d’ingénieur à Reims car c’est la formation d’ingénieur packaging que je voulais faire et elle n’existait que là-bas. Je serais très probablement resté en Normandie si j’avais trouvé une formation similaire puisque je n’avais pas l’envie particulière de quitter la Normandie à ce moment-là, je m’y sentais bien.

 

Aujourd’hui, on discute dans ton bureau chez L’Oréal à Mumbai où tu es responsable de développement de produits. Mais as-tu vadrouillé avant de t’installer en Inde ?

Effectivement, j’ai pas mal vadrouillé ! Cependant, je n’ai pris mon premier avion qu’à l’âge de 25 ans !

Ce premier voyage a eu lieu pendant mon année de césure en école d’ingé. Je suis parti 6 mois aux Etats-Unis et j’ai directement enchainé sur 6 mois au Pérou. Cela a vraiment été un déclic pour moi ! Je pense que c’est vraiment une addiction : quand tu as goûté au voyage, tu as directement envie de repartir ! D’ailleurs, je pense que c’est exactement ce qui va t’arriver après ton voyage… !

Dès la fin de mes études, j’ai travaillé chez L’Oréal à Paris. Au bout d’un an, ils m’ont proposé un poste en Italie, à Turin, pour 3 ans.

À la fin de cette première expérience à l’étranger en tant qu’expatrié, je suis revenu en France. Finalement, ce retour au pays a duré très peu de temps car on m’a ensuite proposé de venir travailler en Inde, à Mumbai, en développement de produits… et j’ai dit oui tout de suite !

Et voilà, cela fait 2 ans au 1er octobre que je suis installé en Inde avec ma compagne. Mais l’aventure indienne touche à sa fin car nous rentrerons en France prochainement pour reprendre un poste, toujours chez L’Oréal.

 

Si tu devais décrire la Normandie en 3 mots ?

Pâturage

Pluie

Calme

 

Si tu devais décrire Mumbai en 3 mots ?

Bruyant

Vivant

Surprenant

 

Est ce que tu as rencontré des Normands à Mumbai ?

Non, je n’en ai pas rencontrés. En revanche, au niveau de la communauté française à Mumbai, on est 650. Alors peut-être que parmi ces 650 Français, il y a des Normands mais ce n’est pas la première chose que nous partageons quand on se retrouve lors de soirées expat. On partage d’abord nos racines françaises et on parle français ! C’est un plaisir !

 

Est-ce que les Indiens connaissent la Normandie ?

Il y a un truc assez marrant quand on voyage en Inde : les gens demandent souvent « d’où tu viens ? ». Alors je réponds « from France » et souvent ils ne comprennent pas alors je répète et je leur dis « Europe ! » et là ils connaissent !
Cependant, les Indiens qui connaissent un peu la France associent la Normandie à Saint-Malo… c’est assez étrange ! Tu vas rencontrer Vishal vendredi lors de ta visite de l’usine L’Oréal à Chandigarh et il est probable qu’il te fasse la même remarque (NB : oui il l’a fait !).

Expliquer la Normandie aux Indiens est un peu compliqué… ils connaissent la Suisse car beaucoup de films de Bollywood sont tournés en Suisse, mais pas forcément la Normandie.

On pourrait aborder la Normandie via la Seconde Guerre mondiale mais en Inde, leur vision de la Seconde Guerre mondiale est très limitée car ils n’y ont pas participé et cela ne fait pas partie de leur histoire.

 

Il y a à peine quelques jours, nous ne nous connaissions pas. Grâce à Facebook nous avons rapidement fait connaissance, je t’ai présenté le projet Normands Autour du Monde et je t’ai senti tout de suite très réceptif et partant pour l’aventure. Comment tu l’expliquerais ?

Je pense que l’esprit d’accueil est dans l’ADN des Normands. J’ai été élevé ainsi. C’est vraiment un plaisir pour moi de t’accueillir à Mumbai. Cela aurait été exactement la même chose à Mumbai ou ailleurs pour moi. Quand tu m’as contacté via Facebook au départ en me disant « je suis Normand et je recherche des Normands pour me faire découvrir l’Inde » : j’ai trouvé ça génial ! En plus, ça peut paraître bête, mais quand tu m’as écrit, ça a réveillé mon côté normand. C’est vrai que je ne pense pas à la Normandie systématiquement mais le fait qu’on se soit connecté m’a donné des flashs de souvenirs lorsque j’étais en Normandie. Je pense qu’il y a directement eu une connexion qui s’est faite grâce à la Normandie !

 

 

Interview en mode Fast & Curious

 

Spicy or not Spicy ?

NOT Spicy ahah ! L’épice, c’est pas du tout mon truc ! Cela a d’ailleurs été très compliqué au départ… et ça l’est encore aujourd’hui !

 

Périph de Caen ou circulation dans Mumbai ?

Clairement : Périph de Caen !!! Circuler dans Mumbai c’est un enfer, je ne peux pas conduire sinon je deviendrai fou !!!

 

Cob Normand ou vache sacrée ?

Euuuuh…. Mmmmmh …. Cob sacré ? 😉

 

Mont-Saint-Michel ou Tal Mahal ?

Oh, Mont-Saint-Michel !

 

 

Didrik