“Question nourriture, la gastronomie chinoise est large, très large. Comme chez nous, chaque région a ses spécificités et à Pékin tu trouves de tout. Notamment du frit, en large quantité – toujours cette obsession du poulet je ne comprends pas pourquoi – des bouillons et des plats à base de riz. J’ai vraiment bien mangé et une fois qu’on reconnaît les flammes du piment sur les devantures, on sait ce qui sera toléré par notre estomac.”

A Shangai

A Taiwan

“Concernant la cuisine, là encore on trouve une grande diversité, avec des influences japonaises, chinoises, coréennes… D’ailleurs, on m’a souvent dit que c’était le bon endroit pour manger japonais parce qu’on a les bonnes saveurs nippones avec des produits frais mais sans le prix coûteux ! Je me suis régalée de beaucoup de choses encore une fois. J’ai pu faire une cure de fruits, avec des fruits de la passion – un régal – ou des fruits du dragon, que je trouve très jolis sur un étalage de marchés.”