CHAQUE JOUR (OU PRESQUE), RETROUVEZ SUR LE BLOG UN APERÇU IN ET OFF DU PÉRIPLE NORMANDS AUTOUR DU MONDE 2. ON VOUS DONNE RENDEZ-VOUS EN FIN DE JOURNÉE POUR SUIVRE LES AVENTURES, ANECDOTES ET SURPRISES DE THÉO, ÉLISA, JEAN-CHARLES, MATHILDE ET SOLÈNE  !

Il y a trois jours, nous avons laissé Théo, Mathilde, Jean-Charles , Solène et Élisa à leurs aventures, rencontres et découvertes. 72 heures plus tard, que sont devenus nos cinq globetrotteurs ? Quels Normands ont-ils rencontrés sur leur chemin ? Petit retour en arrière avec l’abécédaire du week-end de Normands autour du Monde.

A… comme Ambassadeurs

Normands ou amoureux de la Normandie, ils sont les ambassadeurs du territoire au quatre coins du monde. Pendant les trois semaines de leur périple, Théo, Élisa, Mathilde, Jean-Charles et Solène rencontrent tous les jours des personnes attachées à leur région, son histoire, son patrimoine et son savoir-faire. Il suffit parfois de s’éloigner quelques mois de sa région pour réaliser à quel point elle nous a façonné. Et à quel point elle nous rend fier d’être Normand. Comme Pascal Olhats, ce chef cuisinier que Théo a rencontré à Los Angeles

« Il me raconte avec justesse son amour pour la Normandie et sa passion de cuisiner. Pour lui, c’est un partage. La Normandie se vit sur place mais elle se goûte, et Pascal est un ambassadeur efficace et ambitieux de notre région. Nous ne le savons pas mais il est convaincu que la Normandie est une région aux richesses intemporelles ; »

B… comme Brisbane

Expatriée à 16.600 km du havre, Solène découvre Brisbane et sa région. L’Australie s’étend sur près de huit millions de km2, c’est 14 fois la superficie de la France. Alors, au royaume des kangourous et de Crocodile Dundee, le moindre déplacement prend vite des airs de chevauchée intrépide. A deux heures de bus, la Havraise découvre Toowoomba, la deuxième plus grande ville dans les terres australiennes. « C’est une petite ville comparée à celles trouvées sur la côte, il n’y a pas de gratte-ciel et c’est plutôt résidentiel. On se croirait dans Fairview et Desperate Housewives. »

C… comme Cocorico

Il suffit parfois de peu de choses pour être heureux. Pour Élisa, quelques lettres floquées sur la porte d’un laboratoire égyptien par exemple, surtout quand elles dessinent les contours du mot Normandie. Situé à 4.900 km de Caen, “cet institut Français est incroyable ! Il y a une une salle au nom de notre belle Normandie ! Il en faut peu pour être heureux !” Immergée au milieu des éprouvettes et autres spectromètres, la scientifique renoue le temps d’une rencontre avec sa passion : la science.

D… comme Désert

A Doha, Elisa a profité d’une virée dans le désert, accompagnée de Pierre et d’Elise, avant de partager quelques grillades autour d’un barbecue « à la française ».

« Après nous être un peu perdus dans le désert, nous avons trouvé la mer du golf. Ici les Qataris viennent en camping-car et parfois en mobile home qu’ils laissent pendant toute la période estivale. Beaucoup de gens viennent se baigner et pécher. L’eau devait être à une température avoisinant les 35 degrés. Nous nous sommes baignés à la lueur des étoiles, magique ! »

E… comme Elisa

Certaines rencontres sont un peu plus stressantes que d’autres. Notamment quand il s’agit de rencontrer… consul général en fonction. Pour Elisa, l’échange s’est tenu au Caire, en Egypte. Un premier pas vers une carrière de diplomate pour notre neurobiologiste caennaise ?

F… comme Food

D’un continent à l’autre, d’un pays à l’autre, les découvertes ne sont pas que culturelles, touristiques ou historiques. Elles se matérialisent aussi dans l’assiette de nos cinq voyageurs normands. Avec parfois son lot de surprises… « A Berlin, j’ai terminé ma journée en allant manger des Sushis. Oui, à Berlin. Ici, j’ai tout mangé sauf de la nourriture allemande, car c’est davantage une ville cuisine du monde que cuisine traditionnelle… », précise Jean-Charles

G… comme Gourmet

Les Normands ont du talent. Surtout quand il s’agit de faire saliver les papilles gustatives des amateurs de cuisine française. A Los Angeles, Théo a rencontré Pascal Olhats, un chef cuisinier originaire de Seine-Maritime qui est devenu une véritable référence pour tous les gourmets et gourmands de la côte ouest. le Normand a été élu meilleur cuisinier de Californie. Rien que ça !

« C’est dans cette ferme que Pascal donne cuisine des petits plats à base de produits locaux et bio sous les yeux des clients. Ainsi ils peuvent apprécier la cuisine mais aussi en prendre pleins les yeux grâce au savoir-faire de ce chef qui a composé dans les cuisines de Bocuse ! »

H… comme Halte !

Après Barcelone, Palerme et Prague, Jean-Charles poursuit son parcours en Europe avec une étape à Berlin. Après la découverte des vestiges du mur de la honte, l’enseignant découvre un autre vestige de la guerre froide, “Checkpoint Charlie, un ancien poste-frontière historique entre Berlin ouest et Berlin est”. Depuis trente ans, le légendaire poste-frontière attire tous les jours des milliers de touristes. Ici, chars américains et soviétiques se sont fait face pendant près de 16 heures en octobre 1961.

I… comme Institut

Au Caire, Élisa a eu le privilège de découvrir les trésors de l’institut français d’archéologie orientale (IFAO). Accompagné de Nicolas, son guide normand du jour, la Caennaise y a découvert quelques pépites, parmi lesquelles figurent les ouvrages les plus anciens liés à l’archéologie orientale.

« Il y a notamment cet exemplaire unique du plus grand livre du monde issu de l’expédition de Bonaparte en Égypte. Ce livre en plusieurs tomes comporte notamment 837 magnifiques gravures de l’Égypte des années 1800. Une mine d’or d’informations pour la recherche actuelle. »

J… comme Jean-Charles

Après Berlin, c’est à Oslo que Jean-Charles a posé (temporairement) ses valises. Encore une fois, le changement est radical, même si l’Ornais arrive dans une ville qu’il connait déjà. « Ça m’a fait super plaisir de revenir à Oslo, dans un climat bien différent de la dernière fois. Depuis février, les parcs enneigés ont laissé place aux joggeurs et autres promeneurs. »

K… comme King Kong

Attention, c’est un duel au sommet que vous propose Théo. D’un côté du ring, 30 mètres de muscles et un cri qui a fait frissonner des salles entières de cinéma. De l’autre, un léopard qui, derrière son apparence de frêle peluche, tire sa force de près de 1.000 ans d’histoire normande. Beverly Hills, Hollywood Boulevard, Walk of Fame… Théo quitte LA des étoiles plein les yeux, forcément…

L… comme Lagon

Pour Solène et compagnie, les rencontres, découvertes et autres interviews s’enchaînent à un rythme effréné depuis maintenant deux semaines. Le rôle d’ambassadeur n’est pas de tout repos. Surtout quand il faut composer avec le jetlag et les décalages horaires incessants. Ce week-end, l’enseignante havraise a bien mérité un temps off, à South bank, « un quartier de Brisbane où il y avait un festival avec beaucoup d’animation. Les enfants se sont baignés dans le lagon ».

M… comme Mathilde

En Asie, Mathilde poursuit sa découverte de la Chine. A Shanghai, le choc culturel la surprend à chaque coin de rue. Même quand elle arpente les ruelles du quartier de la Concession française, administré par les Français de 1849 à 1946.

« Ici, rien ne ressemble à la France, mais le quartier offre de grandes allées de platanes qui doivent ravir les locaux en été. Je découvre avec plaisir ces ruelles étroites, ou l’on se sent projeté des années en arrière. Je tombe aussi sur un parc, où l’on peut lire du Français. Normal, c’est le parc Français, avec des roseraies, des palmiers et des gens qui dansent sur des airs traditionnels chinois. »

N… comme Normands !

Ils sont enseignant, cavalier, ingénieur, cuisinier, agent immobilier…  Ils sont surtout la raison d’être de ce périple autour du globe. Expatriés depuis seulement quelques jours pour certains, depuis plusieurs décennies pour d’autres, les Normands du monde font rayonner la région sur les cinq continents.

C’est le cas de Laurent, un Lexovien parti vivre son rêve américain dans un ranch de Temecula, en Californie. Théo y découvre la culture des avocats et autres fruits de la passion. Ensuite, direction le restaurant de Pascal Olhats, un natif de Notre-Dame-de-Bondeville qui s’est illustré au royaume du cheeseburger et du hot-dog en obtenant le titre de meilleur chef cuisinier de Californie. Excusez du peu !

De l’autre côté du Pacifique, Solène redécouvre Brisbane aux côtés de Thibaut. En Australie depuis 12 ans, ce Normand a créé une boutique en ligne à travers laquelle il distribue les vêtements Saint-James en Australie et en Nouvelle-Zélande. « En parallèle il préside le Festival Français de Brisbane, une organisation qui organise chaque année un grand week-end de célébrations » qui accueille plus de 20.000 personnes pendent deux jours.

A Berlin, c’est Bernard qui accueille Jean-Charles. Normand d’adoption et de cœur, l’artiste a vécu 11 ans à Cherbourg. « Il a exposé ses peintures et sculptures un peu partout dans le monde, comme à Caen. Il a aussi collaboré avec Christian Lacroix, et connait bien Pierre Ninet. Bernard, Lucie, Guillaume, Pierre, Élise… Les  Normands du bout du monde rencontrés ces trois derniers jours sont nombreux. Et tous nous prouvent au quotidien que la Normandie est bel et bien une Région Monde.

O… comme Oslo

Oslo, avant-dernière étape du voyage pour Jean-Charles. Une capitale visiblement au goût de notre enseignant ornais « car relativement étendue et peu peuplée. On y circule facilement et la mentalité scandinave fait que tout est bien pensé pour faciliter la vie au quotidien ». Sur place, il rencontre Tony, 35 ans. Originaire de Dreux, il vit en Norvège depuis 12 ans et à Oslo depuis 5 ans. A Oslo, Jean-Charles visite l’institut Nobel, le jardin des Nobel de la Paix mais aussi « l’hôtel de ville où sont décernés chaque année les cinq prix Nobel ».

P… comme Passager clandestin

Depuis le début de l’aventure, il s’invite régulièrement sur les photos de nos cinq ambassadeurs et il les suit dans tous leurs déplacements. Croquette pour l’une, Djobi, Jean eustache ou Ricardo pour les autres, notre fier léopard pourra se vanter d’avoir vu du pays. Et ce n’est terminé…

Q… comme Quiche

A Berlin, Jean-Charles a initié la création d’un nouveau club de Normands à l’étranger. Le 15e. Un club qui pourra compter sur Lucie, une caennaise « vraiment passionnée par sa région natale et qui adore la démarche de Normandie Attractivité » et Anne-Pauline. Pour fêter ça, les deux Normandes ont initié leur invité du jour au « Swing » et ses déhanchés endiablés. « Je n’ai pas fait de miracle, étant plutôt une quiche en danse… Mais c’était super sympa. »

R… comme Retrouvailles

Sur les bords du Nil, Élisa a retrouvé Nicolas, un candidat malheureux de « Normands autour du Monde ». Pas franchement rancunier, le Normand s’est fait un plaisir, et un devoir, d’accompagner notre voyageuse tout au long de son séjour en Égypte. L’hospitalité normande…

« Il avait tout préparé pour moi dans les moindres détails ! Nous sommes allés prendre un verre dans le deuxième plus vieux café du Caire et nous avons mangé dans le plus vieux restaurant de la ville. Nicolas est impressionnant par son niveau de connaissances sur son pays et le monde arabe, c’est un bonheur de pouvoir discuter avec lui. »

S… comme Skyline

Après Élisa à Doha, c’est Mathilde qui a profité d’un panorama à couper le souffle. A Shanghai, la Havraise a suivi Étienne, Amaëlle et Nils pour un aperçu unique sur la Skyline.

” La golden hour approche et la skyline shangaienne s’offre dans toute sa splendeur. Un vrai régal pour les yeux.”

T… comme Théo

Après Quérétaro, Théo s’est envolé pour Los Angeles avec l’envie de se plonger la citée des anges. Beverly-Hills, Santa-Barbara, Hollywood… Le charme opère instantanément. Sur place, notre baroudeur manchois rencontre Lounas, qui enseigne au lycée international de Los Angeles. Les deux Frenchies décrivent et racontent la Normandie autour d’un atelier organisé pour les élèves de Lounas.

U… comme Ultime étape

Même si les salles d’embarquement n’ont presque plus aucun secret pour eux et qu’ils commencent même à tutoyer les douaniers rencontrés à chaque atterrissage dans un nouvel aéroport, nos cinq voyageurs s’apprêtent à faire leurs dernières rencontres. Bientôt l’ultime étape d’un voyage riche et fascinant qui aura fait rimer excitation avec émotion, et parfois même appréhension. Comme pour Mathilde, qui s’apprête à quitter Shanghai pour Taïwan. « Être expatrié en Chine, c’est un mix de fascination et de peur. Shanghai fourmille de couleurs, d’odeurs et de saveurs, avec des devantures kitsch et des gadgets rigolos.»

V… comme Visioconférence

S’ils sont disséminés tout autour du globe, nos cinq globetrotteurs gardien un lien réguler avec la Normandie. Régulièrement, tous échangent par visioconférence avec les enfants scolarisés dans les douze écoles normandes partenaires de « Normands autour du Monde ». Une visioconférence parfois indispensable à en croire Jean-Charles.

« A Lisieux, les élèves du collège pensaient que le projet était une blague avant de me voir derrière l’écran. J’ai fait la visio depuis les rues de Berlin. C’était vraiment cool comme moment. »

W… comme Waouh !

De Los Angles à Brisbane, en passant par Doah, l’effet Waouh est permanent pour nos cinq baroudeurs. Tous les jours, Élisa, Théo et compagnie en prennent plein les yeux. Et ils ont pensé à nous…

X… comme XXL

A Los Angeles, Théo s’attendait à vivre un séjour à la hauteur de la ville, tout en démesure. Le Manchois originaire de Carentan n’a pas été déçu. Après une interview réalisée au saut du lit avec la rédaction de France Bleu, notre baroudeur est parti à la découverte de LA, sa caméra sous les coudes, avide de découvertes. Direction Beverly Hills.

C’est chouette, grandiose, hors de prix et enfin, dernier qualificatif, tape à l’œil. Je reste 30mn à Beverly Hills, le temps de voir le fameux “sign” et d’aller voir les grosses voitures puis j’appelle mon Uber direction Hollywood Boulevard, Walk of Fame. Sur les quatre heures disponibles pour visiter, j’ai perdu deux heures dans les transports… LA est un enfer pour les déplacements.

Y… comme Yuyan Garden

La Chine est un modèle de complexité et de paradoxes. A Shanghai, la tradition doit parfois composer avec les aléas de la modernité. Ce qui n’est pas forcément du goût de Mathilde. ” Yuyan Garden est quartier entièrement reconstruit à la manière des jardins d’eaux traditionnels. Réflexion faire : les lotus en plastique, c’est sympa sur le moment mais c’est quand même fake.”

Z… comme Zen

Les voyages réservent parfois leurs lots de surprises. Comme quand la semelle d’une claquette décide de se faire la belle devant un groupe d’ouvriers réunis dans une ruelle de Shanghai, quelques minutes seulement après avoir laissé tomber une bouteille en verre dans une rame du métro. Heureusement, Mathilde sait rester zen. Son sang-froid est à toute épreuve, les typhons mis à part. Pour son dernier jour à Shanghai, la Havraise a rendez-vous Avec Élodie, une Saint-Loise employée au lycée français.

« L’établissement est tout neuf et répond à des normes écologiques “qu’aucun bâtiment de Shanghai ne possède”. Ici, les activités sont reines et la vie extrascolaire est super importante. Tous les choix sont possibles : badminton, natation synchronisée, kung-fu, recyclage, décoration florale…”