CHAQUE JOUR (OU PRESQUE), RETROUVEZ SUR LE BLOG UN APERÇU IN ET OFF DU PÉRIPLE NORMANDS AUTOUR DU MONDE 2. ON VOUS DONNE RENDEZ-VOUS EN FIN DE JOURNÉE POUR SUIVRE LES AVENTURES, ANECDOTES ET SURPRISES DE THÉO, ÉLISA, JEAN-CHARLES, MATHILDE ET SOLÈNE  !

Il tourne, le compte à rebours… Plus que quelques heures à passer dans chaque pays pour Théo, Elisa, Mathilde, Jean-Charles et Solène, avant le retour en Normandie. Dès dimanche, ils pourront nous dire si « après avoir fait le tour du monde, tout ce qu’on veut c’est être à la maison »…

En attendant, suivons les pour cet avant-dernier jour !

Pluvieux mais heureux

Sous la pluie, Théo redécouvre les charmes de Québec.

« Quelques visites sur les lieux incontournables de la ville, quelques boutiques et surtout quelques écureuils, voilà mon résumé de la journée. C’est paradoxal…j’ai aimé me balader sous la pluie dans les rues de Québec, mais cette même pluie me fait dire que ce n’était pas extra… Avec le recul de cette journée aux pieds mouillés je suis quand même en mesure de vous dire que Québec est un coup de cœur pour moi depuis 9 ans et qu’aujourd’hui encore, ce coup cœur est bien présent ! »

Une journée qui se termine dans la chaleur d’une rencontre, avec Marie et 4 autres Normands, autour d’une poutine, ce plat typique du Québec, étonnant mélange de frites, de sauce et de fromage fondu.

 

Les gens de Dublin

Rencontre normande encore, pour Jean-Charles, dans l’ambiance tout aussi chaleureuse d’un pub dublinois.

« Il y avait donc Maxime, originaire de l’Orne non loin de chez moi, Benjamin de Caen, Anne de Caen aussi, Charlotte avec qui j’ai passé la journée de Bayeux, et Ludivine du Havre nous a rejoint après le travail. C’était vraiment fort, ce sentiment quand tu vois qu’il y a une vraie dynamique de groupe, que les gens échangent, se donne leur numéro etc. alors que l’aventure touche à sa fin ou presque, ça m’a encore fait un souvenir mémorable. »

Et une plongée dans le Dublin numérique, siège européen de certains grands groupes, comme LinkedIn, où travaille Benjamin, un autre Normand qui propose une immersion professionnelle à Jean-Charles.

 

En direct de la Terre du milieu

A Auckland, Solène trouve l’inspiration : entre restauration vegan et manifestation pour le climat, cette ville a tout pour lui plaire : « Auckland est ma ville de prédilection 🙂 ».

« Aujourd’hui c’était la climate strike et on a marché dans un énorme cortège de la place Aotea square jusqu’au port. C’était impressionnant. Des enfants aux personnes âgées, les discours et slogans étaient très inspirants pour faire pression sur les dirigeants mondiaux. »

Avec ses hôtes, elle prend de la hauteur en montant en haut de la Sky Tower, à la découverte d’une vue panoramique lui permettant de replacer dans le paysage toutes ses visites des derniers jours.

Et après tout cela, un aperçu de la nightlife s’impose, pour célébrer le voyage qui touche au but.

 

A l’ombre des cèdres

A Beyrouth, Elisa prépare doucement son retour. Dernières visites dans les rues de la capitale libanaise : la Mosquée Mohammad Al Amine, qui jouxte une église catholique et des ruines romaines, le souk de la ville, qui est un centre commercial de luxe…

 

Et dernières rencontres… comme ces manifestants pour le climat, ici aussi, et Caroline, son hôte, qui travaille pour Handicap International et qui est souvent en contact avec des enfants, à qui elle donnera quelques drapeaux Normandie !

“Sur les bâtiments j’ai été très impressionnée de voir les nombreux impacts de balles qui laissent trace de la guerre civile libanaise qui s’est déroulée jusqu’en 1990.”

 

 

Du bonheur en barre

Relève de la garde, cérémonie de prière, quartier geek… Taïwan offre à Mathilde son lot de surprises, d’instants privilégiés.

Mais ses meilleurs moments restent ses rencontres, avec des Taïwanais, avec son hôte Cathy, qui la gâte… et qui l’emmène dans sa classe d’une école mixte.

« Comme c’était chouette. Au début, ça parle beaucoup en chinois et ça glousse pas mal, mais très vite l’ambiance se détend. Pendant une heure, après le visionnage de la vidéo, ils répètent avec moi Livarot, Mont St Michel et Normandie. Je me régale. »

« Cathy est la parfaite dernière hôte, tant par sa douceur, son humeur et sa gentillesse. Après avoir tenté de payer la note, elle revient même avec un sac chargé de quelques gourmandises “pour faire une vidéo de dégustation avec ton frère, vous étiez rigolos”. Trop de bienveillance, je sais pas ce que j’ai fait pour mériter cette claque d’amour. »

 

Demain, Théo, Elisa, Jean-Charles, Solène et Mathilde reviennent au bercail…

Laissons à Mathilde le dernier mot :

« Je suis sur le lit, je regarde ma valise absolument pas faite, demain c’est fini, mais je ne suis pas triste parce que cette dernière journée, c’est du bonheur en barre. »