CHAQUE JOUR (OU PRESQUE), RETROUVEZ SUR LE BLOG UN APERÇU IN ET OFF DU PÉRIPLE NORMANDS AUTOUR DU MONDE 2. ON VOUS DONNE RENDEZ-VOUS EN FIN DE JOURNÉE POUR SUIVRE LES AVENTURES, ANECDOTES ET SURPRISES DE THÉO, ÉLISA, JEAN-CHARLES, MATHILDE ET SOLÈNE  !

 

Jean-Charles, un Normand-Berlinois ?

Deuxième jour à Berlin. Jean-Charles découvre la ville en compagnie de Norman, Vincent, Anne-Pauline et Héloïse. La plupart de ces Normands sont radicalement tombés amoureux de la capitale allemande.

On comprend mieux tant les photos de Jean-Charles donnent envie de prendre son sac à dos et de le rejoindre !

L’appartement de Norman, originaire de Cherbourg, se situe dans un ancien village qui a été absorbé par l’expansion de Berlin.

Il reste quelques traces du passé comme une place, une petite église ainsi que des corps de ferme, très onéreux aujourd’hui.

Vincent, un Normand d’Honfleur, qui critiquait le fait que les Français s’installaient à Berlin, a lui-même fini par craquer pour cette ville et s’y est installé.

D’où le nom du café qu’il tient depuis 3 ans “Maudits Français”, fréquenté par…beaucoup de Français. 🙂

Pour terminer la journée, Jean-Charles retrouve Anne-Pauline, rencontrée la veille, ainsi qu’Héloïse, une franco-allemande ayant fait une partie de ses études à Caen. Tous les trois arpentent les différents quartiers et s’arrêtent émerveillés devant la fameuse porte de Brandebourg et le spectacle d’art et lumières autour de l’histoire de la démocratie dans le quartier du Bundestag.

Un seul mot Jean-Charles : PROFITE !

 

Solène, conquérante et rassembleuse !

Notre jolie Solène ne « chôme » pas à Phnom Penh. Elle a convaincu le chef du service économique Philippe Baudry et le cuisinier Arthur Regnier de créer une communauté de Normands afin d’organiser en juin prochain un Pique-nique pour la Paix. Bravo Solène !

Et elle ne lâche rien de sa recherche des Normands installés à Phnom Penh.

C’était drôle que les colocataires d’Arthur m’aident dans ma quête de Normands, Rémi le Parisien va devenir mon agent car grâce à lui, j’ai recruté deux nouvelles ambassadrices : Alexia et Maiwenn.

Grâce à ces rencontres, elle a la chance d’avoir Jean Hay au téléphone, un Cambodgien qui a fait partie du jury de sélection du prix Normandie pour la Paix, où Greta Thunberg a été élue. Il est venu deux fois en Normandie à cette occasion et a adoré la région.

Un dernier tuktuk et il est à présent l’heure de quitter l’Asie du sud-est. Direction l’Océanie. Instant nostalgique pour notre jeune Havraise qui se promet de revenir “en Inde et au Cambodge pour y passer plus de temps, et retrouver les différentes personnes que j’y ai rencontrées.”

 

 

Théo aux anges à LA

Au départ de Querétaro, Théo a le cœur serré de quitter sa famille d’adoption mais a hâte d’arriver à Los Angeles, son rêve d’enfant ! C’est Lounas, son premier contact normand sur place, qui l’emmène jusqu’à l’observatoire Griffith et le point de vue sur Hollywood Sign.

Ça y est, je suis à Hollywood, ça me paraissait tellement inaccessible mais aujourd’hui j’ai dans mon objectif d’appareil photo ces quelques lettres blanches. […]

Sérieux un petit gars, qui aime le cinéma comme on peut aimer un chat, est à Hollywood et vit sa meilleure vie quoi…merci encore pour tout…je reviendrai pour prendre mon temps, mais merci de m’offrir cette opportunité !

C’est bien mérité Théo 😉

Notre Caennais rejoint ensuite Julien à Venice Beach. Ce dernier propose à notre aventurier de visiter Santa Monica et son mini parc d’attraction.

Belle surprise :

Lieu mythique, ambiance géniale…y’a même un restaurant Booba Gump Shrimp (Le restaurant que le meilleur ami de Forest Gump voulait ouvrir… ils sont malins au marketing !).

 

Mathilde, à la découverte Shanghai

Une matinée plutôt difficile pour Mathilde : réveil à 5h15, paiement d’un surplus de bagage à l’aéroport pour s’apercevoir qu’elle ne retrouvait pas sa MasterCard… Les aléas des grands voyages !

Mathilde arrive enfin à Shanghai, sans autre encombre.

Étrangement, je ne me sens pas en Chine. Pourtant, le drapeau jaune et rouge flotte partout mais j’ai le sentiment étrange d’être ailleurs.

Première rencontre de la journée : Stéphane Joly, directeur de l’Alliance française et normand de surcroît. Autour de nouilles udon, la conversation s’éternise sur la Chine et ses mystères.

Je sens Stéphane fasciné, et presque ému de l’histoire de ce pays, tantôt chaotique tantôt fastueuse. Sa croissance économique a de quoi faire rougir bien des pays…

Il est temps de rejoindre Élodie, son mari Etienne, et leurs deux enfants Amaelle et Nils, tous Normands. Mathilde attrape un métro et prend son premier bain de foule chinois. Par la même occasion, elle immortalise Shanghai dans des jolies couleurs pastel.

 

Une soirée entre Normands endiablée !

Pour en apprendre davantage sur le pays du Qatar, quoi de mieux qu’une visite au musée ?

Accompagnée de Wadih, Elisa est ravie d’en apprendre davantage sur l’histoire géologique du pays, sa faune, sa flore, des tribus nomades le peuplant et sur l’architecture qatarie, dessinée par l’architecte français Jean Nouvel.

Après le nouveau musée national du Qatar, direction Katara, “un endroit où on trouve des boutiques de luxe et où les rues sont climatisées…”

Pause déjeuner que notre Normande a l’air d’apprécier :

Nous avons mangé dans un restaurant libano arménien un chawarma délicieux en fumant la chichat.

Une soirée normande et festive attend Elisa le soir dans un restaurant grec. Répondent présents : Elise, Wadih, Pierre, David et sa femme, tous deux profs de sport et de Français à Doha.

Au dodo Elisa. Demain est un autre jour…