Chaque jour (ou presque), retrouvez sur le blog un aperçu in et off du périple Normands autour du monde 2. On vous donne rendez-vous en fin de journée pour suivre les aventures, anecdotes et surprises de THÉO, Élisa, Jean-Charles, Mathilde et Solène  !

Premier décollage…

Après les derniers adieux aux proches, samedi, au départ de Caen, Jean-Charles, Mathilde, Solène et Théo ont rejoint la capitale et leur 5ème comparse Elisa pour les décollages échelonnés du dimanche. Le premier à partir ? Jean-Charles, tôt le matin, ce qui n’a pas empêché les 4 autres de l’accompagner… c’est beau, la solidarité !

Premier parti… et premier arrivé ! A Barcelone, Jean-Charles a été accueilli par Ivan et sa colocataire, sous une pluie battante… qui n’a heureusement pas duré !

Jean-Charles a pu profiter d’un premier thé bien réconfortant.

“C’est parti pour le jour 2 ! Ricardo ne lâche plus Malou, la lapine de la colloc…!”

Le temps de récupérer, et notre Ornais enchaîne les visites et réalise sa première interview auprès de Jade, 24 ans, qui habite Barcelone depuis un an et demi. On a hâte de la découvrir !

Paris-New Delhi

La 2ème à s’envoler, c’est Solène qui, après avoir découvert l’immensité de l’aéroport de Dubai le temps du transit, arrive à bon port, à New Delhi !

Premières impressions plutôt positives pour l’une de nos deux seinomarines qui apprécie la facilité des rencontres lors des voyages en solitaire…

“J’ai passé les 5h d’avion à discuter avec Osman et Javeria, un jeune couple de Pakistanais fraîchement mariés. Ils venaient de faire leur lune de miel de 14 jours en Europe et en étaient enchantés. (…) Arrivée à l’aéroport de Dubaï, j’ai rencontré Sean, un Californien qui vit entre sa terre natale et l’Afrique pour le travail. Il a trouvé le principe de Normands autour du Monde incroyable et m’a trouvé très chanceuse de découvrir autant d’endroits en si peu de temps.”

Bien que frustrée par la fugacité de ces rencontres passionnantes, Solène s’est amusée de constater la notoriété de la Normandie…

“Ils m’ont tous trois demandé si la Normandie était sur la côte méditerranéenne (?!), mais ont bien mentionné les plages du D-Day…”

A New Delhi, c’est à la Hollywoodienne que Solène a rejoint le foyer de Rhadika, l’Indienne qui l’héberge à quelques pas de sa première rencontre normande :“A mon arrivée, un chauffeur avait un panneau avec mon nom dessus, la grande classe comme dans les films :)”

Elisa et Casablanca

Troisième à décoller, c’était Elisa qui, malgré une heure de retard, est bien arrivée à Casablanca, au Maroc !

“32 degrés, on est très bien !”

Première destination, l’hôtel et la suite Jules César, à la déco au goût très particulier !

Mathilde : Lost in translation

Moins de chance pour Mathilde qui subit les conséquences du passage d’un typhon au Japon… Après une heure de retard au décollage, qui lui fait manquer sa correspondance, et donc une nouvelle heure d’attente à Hong Kong, Mathilde atterrit enfin à Tokyo…  pour découvrir un aéroport bondé, les trains suspendus et d’interminables queues pour les transports en commun.

“Une Normande vient de me confier qu’un de ses potes qui parle Japonais a entendu aux infos que la queue des taxis, c’était 1h30. A cause du typhon, il y a des arbres sur la voie. Hihi. Bon bah, je sors mon appareil photo et je pars explorer l’aéroport héhé”

Malheureusement, à situation exceptionnelle, conséquences exceptionnelles… “Je commence à désespérer un peu haha… La file des taxis c’est même pas la peine, c’est blindé de chez blindé, la situation ne se débloque pas du tout. Haha. J’avoue que là, je n’ai pas trop le moral, même s’il y a des Pikachu partout…”

Courage Mathilde, on pense fort à toi !!

L’Argentine pour Théo

Dernier à partir, et premier à délivrer sa vidéo (à voir ici !) Théo dément un premier cliché, une fois le pied posé en Argentine, sa première destination…

“Il pleut, ça caille… finalement, c’est juste la grande soeur de notre Normandie niveau météo”

(C’est toujours intéressant de battre en brèche les idées reçues : après tout, quelle a été la région la plus ensoleillée de France au mois de juin…? 😉 )

Une longue première journée qui s’achève pour notre explorateur des Amériques, et comme la patience semble être le maître mot de ce début de périple, il en faudra encore un petit peu pour entrer concrètement sur le territoire argentin !