Alors qu’ils sont aux ¾ de leur périple, les aventures continuent pour nos 5 lauréats autour du monde, avec toujours un peu de Normandie pour les accueillir partout où ils vont.

Vincent, viking en puissance

Vous le devinerez, au vu de son grand attachement au blason aux léopards, Vincent est fier de ses racines normandes. Lorsqu’il pose le pied en Norvège, à Oslo, c’est donc un peu comme s’il atteignait le graal ! La Scandinavie, patrie des Hrólfr et autres Ragnvald, terre d’origine des vikings !

Mais le saviez-vous, les relations avec la Scandinavie ne se sont pas arrêtées à l’installation du Duché de Normandie ! Depuis un siècle, des classes franco-norvégiennes existent en Normandie, à Bayeux et à Rouen, une exclusivité normande, célébrée en ce moment au lycée Corneille de Rouen !

« Brigitte Macron est en Normandie avec la Reine de Norvège, pendant que je suis en Norvège avec les Reines de Normandie ! »

 

Didrik tombe amoureux…

 

Certains Normands ont poussé leur conquête encore plus loin. C’est le cas d’Hélène, Normande installée à Sydney, qui a accueilli Didrik pour sa deuxième étape australienne.

Et il faut qu’on se méfie ! A force d’avoir la tête à l’envers, Didrik se mettrait-il à préférer la baie de Sydney à la baie du Mont-Saint-Michel ?

« Je suis en train de tomber amoureux de cette ville… Je suis assez sensible aux plages paradisiaques qu’offre la baie »

 

 

 

 

 

Antoine travaille pour la cause

Plus au nord, c’est la baie d’Osaka qu’Antoine va bientôt découvrir, lorsqu’il aura fini… tous ses devoirs : échange par Skype avec les lycéens de Lisieux, avec lesquels il a pu parler du régime chinois, découvert lors de ses étapes précédentes, puis la vidéo… que vous découvrirez demain. C’est du sport, d’être Normand autour du monde !

 

 

 

 

 

 

Aude passe un cap !

La mer encore, avec Aude, qui a pu profiter d’une journée à sillonner la péninsule du Cap et ses réserves naturelles. Si ce n’était la présence de manchots, d’autruches et de springboks, on dirait le Cotentin, « bien que la mer soit plus froide et les montagnes plus hautes »

« Caroline adhère à 100 % » (dédicace à tous les parents qui partagent le voyage avec leurs enfants, comme Marceau, qui a accompagné Aude !)

 

Ah oui, il y a aussi des babouins… plutôt rares dans le Cotentin, et on peut s’en réjouir :

« Les babouins sont très voraces et s’attaquent parfois aux humains munis de tout ce qui brille ou se mange. Un babouin est carrément rentré dans notre voiture pour terroriser Alizée, la fille de mon hôte Vanessa ! Heureusement, tout s’est bien terminé, et je me rappellerai pour toujours le jour où j’ai atteint le Cap de Bonne Espérance ».

 

 

 

Camille is “singing in the rain”…

Camille retrouve un air de Normandie à New York, où elle est bien arrivée. Et on ne dit pas ça à cause de la météo : « Mauvaise nouvelle, la pluie new yorkaise, c’est une pluie level expert, difficile à affronter ». Cette pluie est vite compensée par l’accueil que lui réservent Valérie, notre Normande de l’étape, James, son mari – qui a été la chercher à minuit passé à l’aéroport ! – et… Léon – pour tous ceux qui étaient en mal d’animaux (mais qui pourront se rattraper en regardant la vidéo de Didrik https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/normands-autour-du-monde-didrik-nous-raconte-vietnam-australie-1547330.html).

 

 

« Bonne nouvelle : Valérie et sa famille sont au top ! Ils habitent à New York depuis 18 ans et ont plein de conseils. Central Park est à quelques rues à peine ».

« Surprise à l’arrivée hier : James, le mari américain de Valérie, est venu me chercher à l’aéroport avec Léon ! »

 

 

Demain, de nouvelles surprises, de nouveaux paysages et, sûrement, de nouveaux animaux en compagnie de nos ambassadeurs ! Soyez nombreux à les découvrir et à les partager !