Qu’est-ce qu’on mange à Phnom Penh ?

 

“D’après mes balades sur le marché et les anecdotes de Normands  bien intégrés dans la culture Khmère, de TOUT. Alexia m’a par exemple raconté que sa colocataire avait fait de la soupe avec les herbes ramassées entre le carrelage de la terrasse… Qu’elle avait fait cuire les anguilles qu’elle gardait pour l’aquarium du lycée ! Ils mangent aussi les mygales (on peut même les choisir vivantes au marché car ils lui retirent les crochets et elles sont donc inoffensives … mais c’était au-dessus de mes forces !”

Quelle langue parlent les gens au Cambodge ? Est-ce que tu sais dire bonjour dans leur langue ?

 

“Ils parlent le khmère, et bonjour se dit « sous-dey ». Mais ils parlent également très bien anglais donc c’était facile pour demander mon chemin, prendre un tuktuk … “

 

Qu’est-ce qu’on mange à Brisbane ?

 

“Brisbane est une ville australienne très cosmopolite et on y trouve toute sorte de restaurants (chinois, vietnamien, japonais, français, mexicain). Mais les spécialités sont la vegemite (une pâte à tartiner brun foncé et relativement salée à base d’extrait de levure qu’ils mangent le matin) et les Tim tam  qui sont des biscuits au chocolat à tremper dans le lait ou le café.”

 

Est-ce que tu as vu des kangourous ?

“Malheureusement je ne suis pas allée en campagne où j’aurais pu en croiser. Les seuls que j’ai vus étaient en steak à la boucherie … les Australiens les mangent car ils sont considérés comme nuisibles. Il y a plus de kangourous que d’humains en Australie !”

 

Qu’est-ce qui t’a étonné des rencontres avec les Normands en Australie ?

 

“Dans les familles où j’ai été accueillie, ce qui m’a marquée, ce sont les conversations entre parents et enfants à table. Ils switchent de l’anglais au français et les enfants ont même un accent anglais quand ils parlent français, et entre eux ils préfèrent se parler anglais car c’est plus simple. Seuls les parents insistent à la maison pour conserver le français.”