“Habituée à visiter les lycées français de l’étranger, c’est une école bien plus terrifiante que j’ai visitée. Une visite qui fait froid dans le dos : Tuol sleng, une école transformée en centre de torture des Khmers rouges de 1975 à 1979. Pendant cette période, le Cambodge a connu l’une des révolutions les plus violentes au monde. Cette école devenue prison portait le nom de code S-21, elle est située en plein cœur de la ville. Le dictateur Pol Pot y a fait déporter, torturer et exécuter les « ennemis » du régime des khmers rouges. Après la visite glaçante sur les heures sombres du Cambodge, où plus d’un tiers de la population a été décimée, on se sent dépositaire de cette mémoire en l’hommage des victimes de ce génocide.  C’est glaçant de se dire que le simple fait d’avoir des lunettes, d’être d’une profession jugée trop culturelle ou intellectuelle, était suffisant pour être exécuté pendant cette période, il n’y a pas si longtemps finalement.”