Chaque jour (ou presque), retrouvez sur le blog un aperçu in et off du périple Normands autour du monde 2. On vous donne rendez-vous en fin de journée pour suivre les aventures, anecdotes et surprises de THÉO, Élisa, Jean-Charles, Mathilde et Solène  !

Palerme la Normande

En Sicile, Jean-Charles poursuit sa conquête d’une île où les liens avec la Normandie sont toujours visibles. Un label UNESCO regroupe même neuf édifices civils et religieux datant du Royaume Normande de Sicile sous le sigle « Palerme arabo-normande ». Attention, si Jean-Charles fait une interro écrite à son retour, notez bien : nos ancêtres ont gouverné la Sicile de 1130 à 1194 ! Le Palais Normand ou la Chapelle Palatine datent de cette même époque, avec leur style si particulier.

Pour prolonger ses visites, Jean-Charles a pu bénéficier d’une plongée dans la vie palermoise, grâce à Adele, une médecin italienne, amatrice de l’histoire de sa ville, de Spinoza et… de Normandie. Elle y a organisé plusieurs congrès à Cerisy-la-Salle et au Mont-Saint-Michel. « Elle a adoré ses séjours en Normandie et garde un souvenir mémorable de notre accueil et de la gastronomie ».

 

La Normandie est partout, mais où sont les Normands ? C’est à Syracuse que Jean-Charles va faire sa première rencontre normande… quand son bus sera arrivé !

 

Au coeur de la Médina

Pas si loin, en Méditerranée, Elisa poursuit sa quête de Normands. Elle les découvre, au fur et à mesure, au cœur des ryads marocains, grâce à sa guide, Aurélie, originaire du Havre, expatriée depuis 5 ans au Maroc, coordinatrice pédagogique à l’institut français de Fès.

Les rencontres se multiplient au cœur de la medina : « nous avons déambulé ensemble dans les rues jusqu’à rencontrer Moustafa, un artisan avec qui nous avons pris le thé et discuté pendant 1h30 ».

Les expériences aussi, se multiplient : négociation au marché, appel à la prière ou encore le premier burger au chameau qu’Elisa ait jamais mangé !

 

Camembert ou thé matcha ?

Toujours dans la découverte culinaire, Mathilde se régale. Après un petit-déjeuner très surprenant, et pour oublier le goût d’un camembert japonais pas tout à fait à la hauteur, Mathilde a testé la glace au thé matcha, ou encore un délicieux gâteau à base de haricot rouge et de pêche. Il faut dire que son hôte Charles l’a emmené chez un de ses amis, pâtissier japonais ayant fait ses classes chez Lenôtre et qui adore votre région française préférée… d’où les boîtes de camembert et de livarot qui décorent sa vitrine !

“Vraiment, le petit-déjeuner, c’est surprenant.”

Dans la pâtisserie d’un Japonais qui a fait ses classes chez Lenôtr? Et qui adore la Normandie”.

C’était la récompense de Mathilde après une quête infructueuse : celle des Nymphéas de Monet, d’un musée tokyoïte… fermé pour travaux. Mais notre Havraise apprend le zen et se laisse porter avec bonheur : « l’imprévu donne toujours de jolies choses, comme ce petit temple ou les Tori, les portes sacrées ».

 

Bientôt à la Une du TFL

C’est sans doute une formule que le Mahatma Gandhi n’aurait pas contesté… Le Mémorial Gandhi, visité par Solène à Delhi, est rempli de citations sur la paix, le respect d’autrui malgré les différences, la non-violence, l’égalité… « C’était inspirant tant ses citations sont toujours d’actualité 70 ans après sa mort et nombre de ses combats sont encore d’actualité aujourd’hui ».

Avant de quitter – à regret, l’Inde pour Singapour, Solène a joué à plein son rôle d’ambassadrice de la Normandie, en la faisant découvrir à Natascha, lors d’un déjeuner à Haus Khas Village. Natascha, est journaliste pour le Trip the Life Fantastic (TLF pour les intimes), l’équivalent d’un Lonely Planet bi-mensuel sur divers pays.

« Après lui avoir décrit et montré des photos de notre région, elle est impatiente de venir nous visiter. Elle viendra certainement en Normandie en juillet prochain, ce qui lui permettra d’ajouter une région à son magazine. Elle nous fera confiance pour lui indiquer les must do normands ».

En attendant la Normandie, c’est dans les ruines d’un temple Moghol que se poursuivent les riches échanges des deux jeunes femmes sur les cultures du monde. On peut parier que Solène saura accueillir Natascha au Havre le jour venu !

 

Un air d’Europe

C’est presque en Normandie que Théo s’est réveillé à 5h30 ce matin, grâce aux maternelles de Campeaux, avec qui il avait rendez-vous via Skype.

Après cet échange « trop mignon », Théo a visité la ville avec Thomas. « Elle est surprenante, cette ville, je pensais trouver une véritable identité argentine dans les rues mais finalement, pas du tout. Ça ressemble beaucoup à une capitale européenne finalement, en beaucoup plus grand et avec beaucoup, beaucoup, beaucoup plus de monde ».

“Ils font encore la queue, ça me tue, ça ! :)”.

La place de Mayo et ses manifestants, le centre culturel Kirchner, énorme avec ses expositions artistiques, la Place de la République et son obéslique… le tour de ville se conclut au bord de l’eau à Puerto Madero, en compagnie de son hôtesse Aurélia.

 « Et c’est ainsi que la Normandie s’est implantée en Argentine, les Vikings débarquent ! ».

Pas beaucoup de temps pour regretter le soleil, qui ne s’est pas montré, ou les lieux bloqués par les manifestations : l’heure du départ a sonné, direction Bogota.