Elle, c’est Lisa ! Une Normande de 31 ans qui a grandi aux alentours de Caen ! Je l’ai rencontrée à Séoul, lors de ma dernière étape de la mission « Normands autour du Monde » !  

Sa première aventure en Corée, c’était il y a déjà 7 ans déjà, lors d’un échange universitaire. Cela reste l’un des meilleurs moments de sa vie ! 
C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a décidé de retourner à Séoul après l’obtention de son Master, avec un visa vacances/travail. 

Aujourd’hui, expatriée à Séoul, elle oscille entre son métier d’actrice et la gestion de son entreprise « La Boîte à Chaussettes », qui propose de la vente sur internet de chaussettes coréennes décalées et mignonnes.  

 

Quelles sont les plus grandes différences de mode de vie entre la Normandie et Séoul ?  

Vivre à l’étranger, ce n’est pas tous les jours facile. Il y a des aspects que l’on a tendance à sous-estimer dans son périple : la barrière de la langue, les différences culturelles, l’isolement et les incertitudes. Pour ma part, les aspects positifs ont toujours eu le dessus : des rencontres, des amitiés, de belles surprises… Je pense surtout qu’à l’étranger, on ose plus et on ose s’essayer à différents métiers, en témoignent mes boulots de serveuse, d’enseignante, de magicienne, d’actrice, de doubleuse voix et j’en passe ! Quand on me demande ce que je fais en Corée, je réponds que je saisis les opportunités qui se présentent à moi. Des opportunités que je n’aurais probablement jamais eues en France.

 

Peu importe le pays dans lequel on s’expatrie, le tout c’est d’oser ! ”

 

Peux-tu nous en dire plus sur ta création d’entreprise  

En Corée, les chaussettes, on en trouve à tous les coins de rues et pour tous les âges. Lorsque je rentrais en France et que je devais faire un cadeau, c’était toujours des chaussettes coréennes – cela m’a d’ailleurs valu le surnom de “Mademoiselle Chaussettes” – et toutes les réactions étaient plus que positives. Principalement, on me disait qu’elles étaient mignonnes, drôles et résistantes. 

Je choisis mes chaussettes parmi tout ce qui est de plus trendy en Corée. Le gage de qualité est primordial, pour preuve, j’ai toujours mes premières chaussettes coréennes achetées il y a plus de 5 ans.

 

Mon idée, c’est d’importer cette note d’originalité pour vos pieds à prix réduits.

Et pour tous les Normands qui aiment mes petites chaussettes et souhaitent me soutenir dans mon aventure, voici une promo de -20% avec le code : NORMANDIE

 

 

Quel est ton endroit préféré en Normandie et pourquoi ?  

Mon endroit préféré en Normandie… là, ce n’est pas évident ! Mais si je devais choisir, je dirais les côtes de la Manche, car cela me rappelle les vacances de mon enfance. Les dunes qui s’étalent sur des kilomètres, de magnifiques plages où ma famille et moi allions camper quand j’étais petite…

 

Est-ce que la Normandie est connue à Séoul ? Si oui, que connaissent-ils de notre région ?

Notre belle Normandie est assez populaire au Pays du matin calme… De nombreux coréens veulent venir visiter le Mont Saint-Michel et Etretat, et aller déguster un bon camembert !

 

Qu’est-ce qui te manque le plus ici ?

Définitivement, le fromage au lait cru et une petite Embuscade 😉

 

Quel serait ton conseil si un Normand venait s’installer en Corée ?

Un peu d’argent de côté, des vaccins à jour, un billet aller-retour. Pas besoin de beaucoup plus ! Ah si, un petit instinct aventurier me semble indispensable.

 

As-tu une anecdote sympa pour finir ?

Je vous emmène avec moi si vous voulez ? Voilà à quoi ressemble une semaine dans mon monde.

Le lundi, je peux aller chez mes fournisseurs, sélectionner la prochaine collection (je les choisis toujours au coup de cœur).

Le mardi est souvent dédié à la séance photo des chaussettes, pour ensuite les mettre en ligne et préparer les posts sur Facebook et Instagram.

Ce mercredi, je vais passer la journée dans un studio d’enregistrement, pour une marque coréenne qui souhaite réaliser une publicité avec une voix française.

Le jeudi, j’envoie généralement les colis aux clients : un petit détour par La Poste est donc nécessaire – vous pouvez m’imaginer traversant Séoul, les bras chargés de petits paquets, cela reflète plutôt bien la réalité !

Le vendredi, je passe un casting pour une publicité de frigo, où mon rôle sera sans nul doute une mère de deux enfants avec un mari au sourire Colgate… Car oui, 80% du temps, j’ai un rôle de maman ! Pour les Coréens, j’ai le profil idéal de la mère de famille.

Le week-end, retour à l’école : je suis en ce moment une formation de marketing en ligne car le marketing digital est un domaine qui évolue très rapidement et c’est important pour moi d’être à la page des tendances.

 

Merci à toi Lisa pour ce très bon moment convivial passé ensemble ! J’étais ravi de faire ta connaissance !

 

Antoine